VISION

Vision pour l’avenir

    Jeux Olympiques et autres - La voile engage les gens, de la jeunesse à l’âge adulte, et à travers diverses disciplines. L’ISAF doit englober et avoir un rapport avec toutes les disciplines de la voile, des bateaux olympiques aux bateaux classiques, de l’offshore à la voile universitaire, de la planche à voile aux multicoques, à la planche volante et aux évolutions à venir à notre sport. En tant qu’ancien Olympien et vice-président de l’Association Mondiale des Olympiens, je suis parfaitement conscient de la responsabilité des Fédérations Olympiques des Sports et des exigences immenses qui émanent du statut de Sport Olympique. La relation de l’ISAF avec le Comité Olympique International est vitale. Tandis que la reconnaissance que la voile olympique est un moteur essentiel et tout probablement l’influence primordiale sur l’investissement en programmes de formation et de développement au niveau des MNA (Autorités Nationales des Membres), le pourcentage d’activité en voile Olympique représente un nombre limité de marins. L’ISAF devrait assurer l’engagement efficace au sport au-delà des Jeux Olympiques.

    Responsabilité et partenariat - L’ISAF doit de plus en plus adopter une philosophie de renforcement et étendre son engagement envers les Fédérations Continentales de l’ISAF. Un plus grand partage des responsabilités avec ses membres, et une voix pour les MNA au sein des procédures de débat et de prise de décisions sont essentiels. L’ISAF doit être assez dynamique afin de faire face à un monde en constante mutation, et être respectée tout au long de son mandat, pas seulement par ceux qui sont directement impliqués, y compris les MNA, les entraîneurs, l’industrie, les clubs et les classes de voile, mais aussi par les Fédérations Internationales des Sports, les Comités Olympiques Nationaux et autres encore. L’ISAF doit particulièrement se connecter avec les économies croissantes à travers le monde, comme en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie, et activement soutenir l’essor de la voile dans ces régions.

    Succès commercial - L’ISAF reste largement dépendante des recettes des Jeux Olympiques et on doit bien continuer à assurer le statut de la voile au Programme Olympique. Cependant, afin de rendre l’ISAF commercialement viable en dehors des recettes olympiques, on doit déployer des ressources supplémentaires afin de générer des recettes augmentées à partir d’autres sources, évènements et propriétés que l’ISAF possède et qu’elle peut développer. L’ISAF doit établir une structure d’évènements viable pour la voile olympique.

    Communication et partage des connaissances - L’ISAF doit continuer à promouvoir ses plateformes de communication et ses ressources de connaissances à tous les impliqués dans la voile et rester à l’avant-garde du développement technologique. Des opportunités accrues de partager des connaissances et des informations et de minimiser le redoublement d’effort doivent être développées à travers plusieurs aspects du sport.

    Marque de voile - On doit développer une marque globale pour la voile qui va capter l’intérêt et l’imagination des jeunes à travers des entités commerciales et mieux promouvoir les valeurs de notre sport. Nous vivons dans un monde où les sports doivent relever le défi de rester attirants aux jeunes, et on doit rendre la voile passionnante et relative à la génération à venir, en facilitant en même temps les investissements financiers sûrs pour les marins, les clubs, les MNA, les organisations gouvernementales et les intérêts commerciaux.

    Athlètes – L’ISAF devrait développer des initiatives et procurer des services afin de soutenir des marins olympiques aspirants ainsi que ceux qui souhaitent établir une carrière dans le sport. De la formation aux médias au partage de l’expertise de trouver et de satisfaire des sponsors, du soutient à des centres d’entraînement régionaux à des programmes éducatifs pour des entraîneurs ; somme toute, dans tous les domaines dans lesquels on peut soutenir les générations futures. On doit écouter les besoins des athlètes d’élite et assurer qu’ils ont une participation régulière à l’ISAF. Voilà juste certaines des priorités qui me tiennent à cœur. Avec une expérience de plusieurs années dans l’ISAF et la voile, je suis très conscient des défis auxquels l’ISAF fait face et j’attends avec impatience les opportunités à venir.